lundi 14 septembre 2015

 
Facture existentielle.
 
J'ai reçu de la vie
Ce matin la facture
Pour ce que j' ai fait de mal
C' est bien cher à payer.
 
Quoi qu' encore inassouvi
Je suis plein de blessure
Mais comme un animal
Je me sens effrayé.
 
Les peines surtaxées
Ont augmentées encore
Aux rayons de l' incompris
Il y a des tas de bouquins.
 
Je me sens complexé
Quand j' en compte le nombre
Est - ce une duperie
Habillée d' Arlequin.
 
Une note semblable
Une qui récidive
Et je m' en vais tout droit
Chez ma tante frapper.
 
Mettre au ' clou ' l'existence
Somme toute tardive
Où quelques désarrois
Sont venus me happer.
 
Je n' ai pas de remord
J' ai vécu l' aventure
Contre vents et marées
J' ai fait ce que j' ai pu.
 
Sans être toujours d' accord
Aux prix des courbatures
Lorsque je m' égarais
Je payais le surplus.
 
Il me reste à vivre
Je ne sais à quel prix
Je raclerai les tiroirs
Je gagerai mes rêves.
 
Je vendrai mes cuivres
Et mes chants incompris
Pour ce qui me reste à vivre
Ca fait cher le sursis
 
                                                           Shankar PRAT